Agence Photo Festival Cannes

Faites vous photographier sur le tapis rouge.

Samedi 10 juillet.

Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.

Le premier week-end du Festival marque un tournant, les « gros » films sortent du bois, ceux dont tout le monde en parle comme des candidats possibles au Palmarès. Bien sûr, BENEDETTA est l’un d’entre eux et il ne déçoit pas. Dans le traitement de ce sujet inspiré de faits réels, Paul Verhoeven revient à la source De Chair et de Sang tourné également en Toscane. Il y a la même volonté de choquer, de parler vrai en remettant l’histoire dans son contexte du XVIIe siècle pour son 17e film… Il n’y a pas de hasard ! Son BENEDETTA rappelle par bien des aspects au Nom de la Rose de Jean-Jacques Annaud. Virginie Efira excelle dans ce rôle physique et psychologique de cette Sainte jugée comme une prostituée, à moins que ce soit une prostituée jugée comme une Sainte, ou les deux à la fois… Elle pose sa candidature sérieuse à un prix d’interprétation. Le casting est prestigieux avec Charlotte Rampling, Lambert Wilson, Clotilde Courau et la révélation, Daphné Patakia…

À l’opposé, le film minimaliste du Finlandais, Juho Kuosmanen révélé à la ciné-fondation, un pur produit cannois, ne convainc pas. COMPARTIMENT n°6 se passe essentiellement dans un train où une jeune femme va faire une rencontre déterminante. Si les comédiens dégagent une belle énergie, le scénario reste très faible et la mise en scène des plus austères. De Saint-Pétersbourg à Mourmansk, le réalisateur a perdu le spectateur en route…

Dans un registre plus comédie, Samuel Benchetrit, lui, enlève tous les suffrages au sein de la nouvelle sélection Officielle, Cannes Première, avec CETTE MUSIQUE NE JOUE POUR PERSONNE. Il faut dire que le casting est prestigieux avec Gustave Kervern, François Damiens, Ramzy Bedia, Bouli Lanners, Joey Starr, Valeria Bruni Tedeschi, Vincent Macaigne… Cette suite d’historiettes qui pour finir n’en font qu’une fonctionne tel un puzzle où chaque pièce se met immédiatement à sa place. Entre poésie et scènes extrêmement drôles, ce film de losers complètement décalés prend forme, chacun des personnages révélant ses fragilités pour en sortir encore plus forts. La belle comédie de ce 74e Festival de Cannes et une magnifique ovation en salle Debussy pour toute l’équipe.

Enfin, à La Semaine de la Critique, LES AMOURS D’ANAÏS de Charline Bourgeois-Tacquet consacre le talent d’une Anaïs Demoustier dont nous ne pouvons pas penser à Cours Lola Cours tant cette Anaïs n’arrive pas à se fixer, tout comme la Julie de Joachim Trier. Ces deux films se parlent, résonnent de la même énergie, évoquent la difficulté de passer le cap de la trentaine et de se fixer… Valeria Bruni Tedeschi est aussi à l’affiche de ce film, ce qui fait trois avec La Fracture et Cette Musique ne joue pour personne… Comédie « savoureuse », selon l’excellent Charles Tesson, délégué général de la Semaine, Anaïs est un personnage que l’on garde longtemps à l’esprit, un archétype universel.

Les Femmes, ce sexe fort… (Part 2)

Les Femmes, ce sexe fort… (Part 2)

Les Femmes, ce sexe fort… (Part 2)Par Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Et il y en a une qui a brillé par son absence mais dont le nom était sur toutes les lèvres : Léa Seydoux. Avec ces quatre films en Compétition Officielle, elle aurait dû monter les...

Les Femmes, ce sexe fort… Part 1

Les Femmes, ce sexe fort… Part 1

Les Femmes, ce sexe fort… Part 1.Par Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Elle est partout en position de force même si cela peut lui valoir des déboires comme à Marion Cotillard dans ANNETTE. Et que dire d’Ozon quand c’est bien Sophie Marceau qui organise la fin...

Les hommes de la Sécurité : Ces mal-aimés indispensables

Les hommes de la Sécurité : Ces mal-aimés indispensables

Les hommes de la Sécurité : Ces mal-aimés indispensables…Propos recueillis par Pascal Gaymard.Lors de ce 74e Festival de Cannes, deux d’entre eux se sont confiés à notre Journal. Il s’agit de Julien, « un vieux de la vieille » et Stéphane qui s’est vu...

Un bilan mitigé

Un bilan mitigé

Un bilan mitigé…Par Pascal Gaymard.Nous avons donc listé ce que nous avons aimé et ce que nous n’avons pas aimé… Avec toujours le souci que le prochain soit encore mieux que celui-ci. CE QUE NOUS AVONS AIMÉ… Que le Festival ait lieu tout de même en juillet… mais le...

PALMARÈS DU 74e FESTIVAL DE CANNES : Une Palme d’Or en TITANE !

PALMARÈS DU 74e FESTIVAL DE CANNES : Une Palme d’Or en TITANE !

PALMARÈS DU 74e FESTIVAL DE CANNES : Une Palme d’Or en TITANE !Par Pascal Gaymard.Il en a été de même pour un final qui a été émaillé de multiples incidents dus en grande partie à la maladresse du président du Jury, Spike Lee, jusque-là exemplaire. Le beau bilan de...

Une Palme d’Or titanesque !

Une Palme d’Or titanesque !

Une Palme d’Or titanesque !Par Pascal Gaymard.Que n’a-t-on pas entendu dans les couloirs feutrés du Palais auprès de certains de nos confrères soi-disant critiques de cinéma ! Le qualificatif qui est revenu le plus souvent : « monstrueux » !...

Samedi 17 juillet

Samedi 17 juillet

Samedi 17 juillet.Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Ça y est, le 74ème Festival de Cannes est bien fini… La nostalgie se lie sur tous les visages. Ce matin, nous sommes allés au Cinéum, le nouveau complexe ultra-moderne de Cannes La Bocca...

Vendredi 16 juillet

Vendredi 16 juillet

Vendredi 16 juillet.Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.En ce dernier jour de compétition Officielle, le plus Français des réalisateurs marocains, Nabil Ayouch, revient à Cannes avec HAUT ET FORT. L’ambition est toujours la même que...

Jeudi 15 juillet

Jeudi 15 juillet

Jeudi 15 juillet.Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Il ne faut plus se le cacher, ce 74e Festival que nous avions annoncé comme étant exceptionnel n’est finalement qu’un petit cru. Aucun film n’émerge vraiment et le Palmarès pourrait...

Mercredi 14 juillet

Mercredi 14 juillet

Mercredi 14 juillet.Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.C’était le jour le plus attendu, celle où l’ami Jacques Audiard devait présenter son dernier film, LES OLYMPIADES. Déjà, le titre est trompeur, rien à voir avec le sport, mais plutôt...

Mardi 13 juillet

Mardi 13 juillet

Mardi 13 juillet.Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Foutraque serait le terme approprié pour qualifier cette journée ! En Compétition Officielle pour la Palme d’Or, deux films qui se ressemblent dans leur traitement. Le dernier Wes...

Lundi 12 juillet

Lundi 12 juillet

Lundi 12 juillet.Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Après une première semaine chargée, le Festival semble reprendre son souffle avec des films à durée et intérêts variables. En Compétition Officielle, Mia Hansen Love avec BERGMAN ISLAND...