Le Festival de Cannes

Comme si vous y êtiez…
Jeudi 23 Mai : Kechiche contre Bellocchio
Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.

Traditionnellement, la journée du dernier jeudi est celle qui est propice à la Palme d’Or. Mais cette année, les jeux semblent être faits avec Douleur & Gloire de Pedro Almodovar qui caracole loin devant tous les autres films présentés. Mais qu’en est-il des films du jour en Compétition Officielle ? Abdellatif Kechiche revenait à Cannes avec le 2ème volet de son MEKTOUB MY LOVE : INTERMEZZO à la durée pharaonique : 4h… Ce qui est fascinant dans l’œuvre de ce réalisateur né à Nice, c’est sa facilité à décrire une jeunesse française d’origine maghrébine décomplexée, loin des standards de l’intégrisme dont il a été abondamment question durant ce Festival avec les insupportables Misérables ou du Jeune Ahmed… Ses protagonistes sont beaux, souriants, croquent la vie à pleines dents avec une belle insouciance. Certes, le procédé peut paraître répétitif à certains, les scènes de danse dans la boîte de nuit étant filmées à hauteur des fesses généreuses et endiablées de ces femmes qui assument toute leur féminité. Si l’on embrasse un garçon ou une fille, ce n’est pas pour autant que nous allons finir au lit en fin de soirée… Au bout de la nuit, le rythme fou des décibels emporte tout et l’on ressort profondément optimistes d’un tel film…

Face à lui, et c’est le jeu de tout Festival, il y avait le dernier Marco Bellocchio, LE TRAITRE. Quand le maître italien est à ce degré de perfection, cela donne un film quasi documentaire sur la mafia sicilienne des années 90 avec la montée en puissance d’un fou furieux, Toto Riina. Pierfrancesco Favino prête ses traits à Tommaso Buscetta, celui par qui le plus grand procès de Cosa nostra a pu être organisé, avec il est vrai le courage d’un juge hors normes, Giovanni Falcone. Le Traître nous fait entrer dans le cœur même de cette machine à tuer qu’est la mafia qui utilise la pauvreté pour imposer sa loi. Au passage, les politiques avec le plus pourri d’entre eux, Giulio Andreotti, n’est pas épargné, lui qui aurait été le tuteur à Rome de Toto Riina… Un très grand film digne de Vincere, son autre chef d’œuvre. A la Semaine de la Critique, le Prix SACD des auteurs est revenu à NUESTRAS MADRES, un film du réalisateur guatémaltèque, César Diaz. Côté courts, c’est le français, Gregory Montel avec LES CHIENS ABOIENT qui remporte le prix du meilleur film court de la Semaine de la Critique. Mais c’était bien à la Quinzaine des Réalisateurs que le film le plus original a été présenté avec YVES, l’histoire d’un frigo intelligent qui aide un rappeur looser à faire de bons textes… Benoît Forgeard est aussi fou que ces interprètes, William Lebghil, Doria Tillier, Philippe Katerine, tous excellents. Un film qui lors de sa sortie en salles prévue le 26 juin prochain ne devrait laisser personne indifférent…

Lettre ouverte à Pedro Almodovar

Lettre ouverte à Pedro Almodovar

Lettre ouverte à Pedro AlmodovarPar Pascal Gaymard. Photos : Dominique Maurel.Cher Pedro, Ce Festival de Cannes se devait d’être le tien, c’était le tien. A la vision de ton dernier film, DOULEUR & GLOIRE, le doute n’était plus permis, cette œuvre forte, sensible,...

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes…Cannes est glamour, Cannes est sélect, Cannes est folie, vestimentaire aussi… Et alors ? Par Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.La montée des Marches n’est pas un dû, c’est un cadeau qu’il appartient de savourer, sans...

La magie d’un lieu

La magie d’un lieu

La magie d’un lieu…Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Après chaque Festival, une certaine nostalgie nous envahit à mesure que la fin approche. Se dire qu’il va falloir encore attendre une année pour revivre « ça », cette folie, cette...

La misère de Cannes…

La misère de Cannes…

La misère de Cannes…Le 72ème Festival de Cannes vient de livrer le Palmarès de ce jury présidé par le cinéaste, Alejandro Gonzalez Inarritu, et c’est la colère qui prédomine.Avec 11 palmes d’or données par 15 grands critiques de cinéma dans le quotidien, Le Film...

25 Mai – Une fin en forme de palmarès raté

25 Mai – Une fin en forme de palmarès raté

Samedi 25 Mai : Une fin en forme de palmarès ratéPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Une fin de Festival de Cannes est toujours un peu triste… Entre séances de rattrapage avec des queues interminables cette année, et attente du palmarès, la...

24 Mai – Vive Sylvester Stallone

24 Mai – Vive Sylvester Stallone

Vendredi 24 Mai : Vive Sylvester Stallone !Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Le Festival de Cannes a fait très fort en cette fin de quinzaine en offrant au public cannois, une montée des marches légendaire avec rien moins que Sly… Avant...

22 Mai – Dolan et Desplechin en Compétition

22 Mai – Dolan et Desplechin en Compétition

Mercredi 22 Mai : Dolan et Desplechin en CompétitionPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.La journée a été endeuillée par l’enterrement de Jean-Claude Brisseau, lui qui avait été révélé dans une sélection officielle, Perspective du cinéma...

21 Mai – L’arrivée de Quentin Tarantino

21 Mai – L’arrivée de Quentin Tarantino

Mardi 21 Mai : L’arrivée de Quentin TarantinoPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Il y a eu match sur la Croisette, entre la Leçon de cinéma de Robert Rodriguez à la Quinzaine des Réalisateurs au Théâtre Croisette et l’arrivée de Quentin...

20 Mai – La Belle Epoque de Nicolas Bedos

20 Mai – La Belle Epoque de Nicolas Bedos

Lundi 20 Mai : La Belle Epoque de Nicolas BedosPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Triste journée en Compétition Officielle avec la double présentation du dernier film des frères Dardenne, LE JEUNE AHMED, et celle de l’Américain, Ira...

19 Mai – Un monstre sacré récompensé

19 Mai – Un monstre sacré récompensé

Dimanche 19 Mai : Un monstre sacré récompenséPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Sa venue est déjà un événement. Le Prince du cinéma Français, Alain Delon, à la filmographie exceptionnelle, est à Cannes pour recevoir sa Palme d’Or d’honneur...

18 Mai – La journée Nicolas Winding-Refn

18 Mai – La journée Nicolas Winding-Refn

Samedi 18 Mai : La journée Nicolas Winding-RefnPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Nous l’avons connu avec Le Guerrier Silencieux, il a confirmé avec Driver. Nicolas Winding-Refn a présenté à Cannes, deux épisodes de sa série, TOO OLD TO...

17 Mai – Pedro Almodovar Palme d’Or.

17 Mai – Pedro Almodovar Palme d’Or.

Vendredi 17 Mai : Pedro Almodovar Palme d’OrPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Si le froid s’est installé sur la Croisette, il n’en va pas de même dans les salles où était présenté le dernier Pedro Almodovar, DOULEUR & GLOIRE. Le film...

16 Mai – Les espoirs déçus du monde.

16 Mai – Les espoirs déçus du monde.

Jeudi 16 Mai - Les espoirs déçus du monde.Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Après l’énervement de la veille, cette journée a plutôt bien commencé avec UNE GRANDE FILLE, un film russe présenté dans la sélection officielle, Un Certain...

15 Mai – Se faire justice soit-même.

15 Mai – Se faire justice soit-même.

Mercredi 15 Mai : Se faire justice soit-mêmePar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Bon, il fallait que ça arrive, la pluie s’est conviée au Festival… Aussi tôt dans la Compétition, ce n’est pas habituel mais le temps a vite compris qu’ici, sur...

14 Mai – Ouverture sous le soleil

14 Mai – Ouverture sous le soleil

Mardi 14 Mai : Ouverture sous le soleilPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Le premier jour d’un Festival de Cannes, c’est toujours la course : au badge, au programme presse, au casier, aux docs, et puis toutes ces têtes qui reviennent et...