Le Festival de Cannes

Comme si vous y êtiez…
Mercredi 22 Mai : Dolan et Desplechin en Compétition
Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.

La journée a été endeuillée par l’enterrement de Jean-Claude Brisseau, lui qui avait été révélé dans une sélection officielle, Perspective du cinéma Français, avec son premier film choc, De Bruit et de Fureur, Prix Spécial de la Jeunesse. Il avait enchaîné avec un chef d’œuvre, Noce Blanche, qui avait révélé les talents de comédienne d’une certaine Vanessa Paradis… Il restera comme un réalisateur atypique, un ogre du cinéma, qui a fait du sexe et du pouvoir, les thèmes principaux de ces derniers films. Jean-Claude Brisseau était un grand metteur en scène et personne ne peut lui contester, lui qui se définissait avant tout comme un artisan du 7ème Art… Après, la vie continue à Cannes avec deux films particulièrement attendus et qui devaient faire de la concurrence à Pedro Almodovar. Il n’en sera rien. Xavier Dolan avec MATTHIAS ET MAXIME n’aura pas la Palme d’Or. La raison ? Parce que son histoire de deux jeunes hommes, l’un homo, l’autre marié, n’est pas novatrice dans l’œuvre du réalisateur canadien. Parce que son montage peut s’apparenter à un exercice de style parfois. Parce que sa mise en scène est moins originale que ses précédents films. Reste qu’il s’affirme comme un excellent comédien à l’émotion à fleur de peau… Pour notre part, nous aurons préféré Juste la Fin du Monde, présenté à Cannes en 2016 et qui lui avait valu un Grand Prix du Jury présidé par le réalisateur, George Miller. Notons que les avis sont divergents dans la rédaction où d’autres ont bien aimé le dernier Dolan qui, il est vrai, n’est pas ennuyeux et plutôt bien foutu. Côté Français, tous les regards étaient tournés vers Arnaud Desplechin qui avait décidé avec ROUBAIX, UNE LUMIERE, de mettre en scène un fait divers entrevu dans la presse locale du Nord. Deux jeunes femmes marginales avaient assassiné une vieille dame de 82 ans qui était leur voisine pour un butin dérisoire. L’histoire en elle-même n’est pas le centre du film. C’est le commissaire Daoud, campé par un Roschdy Zem, solaire, humaniste et perspicace, qui est l’axe du projet Roubaix, Une Lumière. Est-ce à dire qu’il pourrait menaçait le double prix d’interprétation masculine de Leonardo DiCaprio et Brad Pitt ? Tout reste ouvert. Quant au film lui-même, il est une parenthèse dans l’œuvre de Desplechin, certains diront une sortie de route, nous nous contenterons d’affirmer qu’il est plus réaliste, quasi documentaire par moments, sur la misère au quotidien d’une région sinistrée…

Si l’on voulait rêver un peu, il fallait se diriger vers Un Certain Regard, où le taïwanais, Midi Z, proposait NINA WU, une belle introspection du métier d’actrice d’avant l’affaire Weinstein… Ce film nous révèle, la belle Wu Ke-xi qui à coup sûr n’aura pas laissé le Jury d’Un Certain Regard insensible. Après, il ne restait plus qu’à découvrir le documentaire sur l’état de la planète, ICE ON FIRE, réalisé par Leila Conners avec la voix off d’un certain Leonardo DiCaprio qui s’est beaucoup investi sur ce projet dénonçant le réchauffement climatique…

Lettre ouverte à Pedro Almodovar

Lettre ouverte à Pedro Almodovar

Lettre ouverte à Pedro AlmodovarPar Pascal Gaymard. Photos : Dominique Maurel.Cher Pedro, Ce Festival de Cannes se devait d’être le tien, c’était le tien. A la vision de ton dernier film, DOULEUR & GLOIRE, le doute n’était plus permis, cette œuvre forte, sensible,...

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes…Cannes est glamour, Cannes est sélect, Cannes est folie, vestimentaire aussi… Et alors ? Par Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.La montée des Marches n’est pas un dû, c’est un cadeau qu’il appartient de savourer, sans...

La magie d’un lieu

La magie d’un lieu

La magie d’un lieu…Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Après chaque Festival, une certaine nostalgie nous envahit à mesure que la fin approche. Se dire qu’il va falloir encore attendre une année pour revivre « ça », cette folie, cette...

La misère de Cannes…

La misère de Cannes…

La misère de Cannes…Le 72ème Festival de Cannes vient de livrer le Palmarès de ce jury présidé par le cinéaste, Alejandro Gonzalez Inarritu, et c’est la colère qui prédomine.Avec 11 palmes d’or données par 15 grands critiques de cinéma dans le quotidien, Le Film...

25 Mai – Une fin en forme de palmarès raté

25 Mai – Une fin en forme de palmarès raté

Samedi 25 Mai : Une fin en forme de palmarès ratéPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Une fin de Festival de Cannes est toujours un peu triste… Entre séances de rattrapage avec des queues interminables cette année, et attente du palmarès, la...

24 Mai – Vive Sylvester Stallone

24 Mai – Vive Sylvester Stallone

Vendredi 24 Mai : Vive Sylvester Stallone !Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Le Festival de Cannes a fait très fort en cette fin de quinzaine en offrant au public cannois, une montée des marches légendaire avec rien moins que Sly… Avant...

23 Mai – Kechiche contre Bellocchio

23 Mai – Kechiche contre Bellocchio

Jeudi 23 Mai : Kechiche contre BellocchioPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Traditionnellement, la journée du dernier jeudi est celle qui est propice à la Palme d’Or. Mais cette année, les jeux semblent être faits avec Douleur & Gloire...

21 Mai – L’arrivée de Quentin Tarantino

21 Mai – L’arrivée de Quentin Tarantino

Mardi 21 Mai : L’arrivée de Quentin TarantinoPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Il y a eu match sur la Croisette, entre la Leçon de cinéma de Robert Rodriguez à la Quinzaine des Réalisateurs au Théâtre Croisette et l’arrivée de Quentin...

20 Mai – La Belle Epoque de Nicolas Bedos

20 Mai – La Belle Epoque de Nicolas Bedos

Lundi 20 Mai : La Belle Epoque de Nicolas BedosPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Triste journée en Compétition Officielle avec la double présentation du dernier film des frères Dardenne, LE JEUNE AHMED, et celle de l’Américain, Ira...

19 Mai – Un monstre sacré récompensé

19 Mai – Un monstre sacré récompensé

Dimanche 19 Mai : Un monstre sacré récompenséPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Sa venue est déjà un événement. Le Prince du cinéma Français, Alain Delon, à la filmographie exceptionnelle, est à Cannes pour recevoir sa Palme d’Or d’honneur...

18 Mai – La journée Nicolas Winding-Refn

18 Mai – La journée Nicolas Winding-Refn

Samedi 18 Mai : La journée Nicolas Winding-RefnPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Nous l’avons connu avec Le Guerrier Silencieux, il a confirmé avec Driver. Nicolas Winding-Refn a présenté à Cannes, deux épisodes de sa série, TOO OLD TO...

17 Mai – Pedro Almodovar Palme d’Or.

17 Mai – Pedro Almodovar Palme d’Or.

Vendredi 17 Mai : Pedro Almodovar Palme d’OrPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Si le froid s’est installé sur la Croisette, il n’en va pas de même dans les salles où était présenté le dernier Pedro Almodovar, DOULEUR & GLOIRE. Le film...

16 Mai – Les espoirs déçus du monde.

16 Mai – Les espoirs déçus du monde.

Jeudi 16 Mai - Les espoirs déçus du monde.Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Après l’énervement de la veille, cette journée a plutôt bien commencé avec UNE GRANDE FILLE, un film russe présenté dans la sélection officielle, Un Certain...

15 Mai – Se faire justice soit-même.

15 Mai – Se faire justice soit-même.

Mercredi 15 Mai : Se faire justice soit-mêmePar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Bon, il fallait que ça arrive, la pluie s’est conviée au Festival… Aussi tôt dans la Compétition, ce n’est pas habituel mais le temps a vite compris qu’ici, sur...

14 Mai – Ouverture sous le soleil

14 Mai – Ouverture sous le soleil

Mardi 14 Mai : Ouverture sous le soleilPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Le premier jour d’un Festival de Cannes, c’est toujours la course : au badge, au programme presse, au casier, aux docs, et puis toutes ces têtes qui reviennent et...