Le Festival de Cannes

Comme si vous y êtiez…
Lundi 20 Mai : La Belle Epoque de Nicolas Bedos
Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.

Triste journée en Compétition Officielle avec la double présentation du dernier film des frères Dardenne, LE JEUNE AHMED, et celle de l’Américain, Ira Sachs, FRANKIE. A propos du Jeune Ahmed, pas grand-chose à dire si ce n’est que c’est un énième film sur un jeune islamiste radicalisé. Les frères Dardenne n’amènent rien au débat, ils ne proposent qu’un constat atterrant sur la facilité avec laquelle un jeune musulman dit « normal » devient un potentiel terroriste sous les conseils irresponsables d’un imam de pacotille, épicier de son état. L’entêtement du gamin de 13 ans laisse à penser que la déradicalisation n’est qu’un leurre et qu’une fois conditionné, les jeunes ne vivent plus que pour le jihad et imposer la charia. Du Coran, ils ne savent rien si ce n’est que les imbécilités simplistes distillées par des imams sans formation et sans compétence. Triste constat inutile puisque nous savions déjà que la radicalisation passe par le rejet du cercle familial… Que dire encore de l’obstination de ce jeune à tuer sa prof de Français qui lui a pourtant appris à lire et à écrire… En partance pour Sintra, ville jardin à 11 kms de Lisbonne, nous pensions pouvoir trouver un peu de paix et de réflexion puisque le domaine de la Regaleira est l’un des plus beaux du monde. Manifestement, Ira Sachs l’ignore puisqu’il n’a pas daigné faire un seul plan sur le site… Son histoire de Frankie, actrice atteinte d’un cancer et qui souhaite réunir ses amis une dernière fois ne décolle jamais. Dans un film choral, il faut des situations fortes, des personnages qui évoluent au gré des rencontres, des disputes, des confessions. Rien de tout cela dans Frankie campée par une Isabelle Huppert qui trimballe sa peine sans jamais nous faire partager la moindre émotion.

Alors, face à tant de déceptions, il nous restait en sélection officielle hors compétition, LA BELLE EPOQUE de Nicolas Bedos avec Doria Tillier, Daniel Auteuil, Guillaume Canet, Fanny Ardant, Pierre Arditi… Qui n’a pas rêvé de revivre les meilleurs moments de sa vie ? Original dans son traitement, subtil dans son montage, délicat dans son jeu d’acteurs, La Belle Epoque confirme le talent de Nicolas Bedos qui avait déjà avec Monsieur et Madame Adelman réalisé une très belle fresque des sentiments sur plusieurs époques d’une vie. Vers un succès à la manière du Grand Bain ? Et pour finir en beauté, à Un Certain Regard était présenté un film Brésilien, LA VIE INVISIBLE D‘EURIDICE GUSMAO. Chronique sur l’histoire de deux sœurs séparées par la vie, le film de Karim Aïnouz présente une image magnifique sur un scénario très abouti et un duo de comédiennes de premier ordre. L’émotion est dans chaque plan, chaque réaction de cette famille déchirée, chaque dialogue où rien n’est de trop… Après Bacurau, le Brésil prouve une nouvelle fois son dynamisme avec deux films en Sélection Officielle qui n’ont pas laissés les Festivaliers indifférents… tout comme le public prochainement quand ils sortiront en salles…

Lettre ouverte à Pedro Almodovar

Lettre ouverte à Pedro Almodovar

Lettre ouverte à Pedro AlmodovarPar Pascal Gaymard. Photos : Dominique Maurel.Cher Pedro, Ce Festival de Cannes se devait d’être le tien, c’était le tien. A la vision de ton dernier film, DOULEUR & GLOIRE, le doute n’était plus permis, cette œuvre forte, sensible,...

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes…Cannes est glamour, Cannes est sélect, Cannes est folie, vestimentaire aussi… Et alors ? Par Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.La montée des Marches n’est pas un dû, c’est un cadeau qu’il appartient de savourer, sans...

La magie d’un lieu

La magie d’un lieu

La magie d’un lieu…Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Après chaque Festival, une certaine nostalgie nous envahit à mesure que la fin approche. Se dire qu’il va falloir encore attendre une année pour revivre « ça », cette folie, cette...

La misère de Cannes…

La misère de Cannes…

La misère de Cannes…Le 72ème Festival de Cannes vient de livrer le Palmarès de ce jury présidé par le cinéaste, Alejandro Gonzalez Inarritu, et c’est la colère qui prédomine.Avec 11 palmes d’or données par 15 grands critiques de cinéma dans le quotidien, Le Film...

25 Mai – Une fin en forme de palmarès raté

25 Mai – Une fin en forme de palmarès raté

Samedi 25 Mai : Une fin en forme de palmarès ratéPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Une fin de Festival de Cannes est toujours un peu triste… Entre séances de rattrapage avec des queues interminables cette année, et attente du palmarès, la...

24 Mai – Vive Sylvester Stallone

24 Mai – Vive Sylvester Stallone

Vendredi 24 Mai : Vive Sylvester Stallone !Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Le Festival de Cannes a fait très fort en cette fin de quinzaine en offrant au public cannois, une montée des marches légendaire avec rien moins que Sly… Avant...

23 Mai – Kechiche contre Bellocchio

23 Mai – Kechiche contre Bellocchio

Jeudi 23 Mai : Kechiche contre BellocchioPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Traditionnellement, la journée du dernier jeudi est celle qui est propice à la Palme d’Or. Mais cette année, les jeux semblent être faits avec Douleur & Gloire...

22 Mai – Dolan et Desplechin en Compétition

22 Mai – Dolan et Desplechin en Compétition

Mercredi 22 Mai : Dolan et Desplechin en CompétitionPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.La journée a été endeuillée par l’enterrement de Jean-Claude Brisseau, lui qui avait été révélé dans une sélection officielle, Perspective du cinéma...

21 Mai – L’arrivée de Quentin Tarantino

21 Mai – L’arrivée de Quentin Tarantino

Mardi 21 Mai : L’arrivée de Quentin TarantinoPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Il y a eu match sur la Croisette, entre la Leçon de cinéma de Robert Rodriguez à la Quinzaine des Réalisateurs au Théâtre Croisette et l’arrivée de Quentin...

19 Mai – Un monstre sacré récompensé

19 Mai – Un monstre sacré récompensé

Dimanche 19 Mai : Un monstre sacré récompenséPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Sa venue est déjà un événement. Le Prince du cinéma Français, Alain Delon, à la filmographie exceptionnelle, est à Cannes pour recevoir sa Palme d’Or d’honneur...

18 Mai – La journée Nicolas Winding-Refn

18 Mai – La journée Nicolas Winding-Refn

Samedi 18 Mai : La journée Nicolas Winding-RefnPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Nous l’avons connu avec Le Guerrier Silencieux, il a confirmé avec Driver. Nicolas Winding-Refn a présenté à Cannes, deux épisodes de sa série, TOO OLD TO...

17 Mai – Pedro Almodovar Palme d’Or.

17 Mai – Pedro Almodovar Palme d’Or.

Vendredi 17 Mai : Pedro Almodovar Palme d’OrPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Si le froid s’est installé sur la Croisette, il n’en va pas de même dans les salles où était présenté le dernier Pedro Almodovar, DOULEUR & GLOIRE. Le film...

16 Mai – Les espoirs déçus du monde.

16 Mai – Les espoirs déçus du monde.

Jeudi 16 Mai - Les espoirs déçus du monde.Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Après l’énervement de la veille, cette journée a plutôt bien commencé avec UNE GRANDE FILLE, un film russe présenté dans la sélection officielle, Un Certain...

15 Mai – Se faire justice soit-même.

15 Mai – Se faire justice soit-même.

Mercredi 15 Mai : Se faire justice soit-mêmePar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Bon, il fallait que ça arrive, la pluie s’est conviée au Festival… Aussi tôt dans la Compétition, ce n’est pas habituel mais le temps a vite compris qu’ici, sur...

14 Mai – Ouverture sous le soleil

14 Mai – Ouverture sous le soleil

Mardi 14 Mai : Ouverture sous le soleilPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Le premier jour d’un Festival de Cannes, c’est toujours la course : au badge, au programme presse, au casier, aux docs, et puis toutes ces têtes qui reviennent et...