Le Festival de Cannes

Comme si vous y êtiez…
Mercredi 15 Mai : Se faire justice soit-même
Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.

Bon, il fallait que ça arrive, la pluie s’est conviée au Festival… Aussi tôt dans la Compétition, ce n’est pas habituel mais le temps a vite compris qu’ici, sur la Croisette, on côtoie les anges et que le soleil sied plus à la couleur de la Palme… Donc, la pluie a cessé… Dans les salles en Compétition, la violence fait rage. Avec LES MISERABLES du réalisateur, Ladj Ly, nous propulse dans la cité de Montfermeil. Entre les barres d’immeubles, quatre pouvoirs cohabitent : la police avec leurs rondes quotidiennes, les représentants du maire de la commune qui œuvrent comme travailleurs plus ou moins sociaux, les trafiquants de came qui font profil bas depuis que les Frères musulmans ont investi le quartier. Ces derniers sont de gentils organisateurs de la vie quotidienne, qui parlent de respect, de tolérance, d’ouverture… On croit rêver ! Voilà la vision de la banlieue made in China. Alors quand tout dérape, c’est forcément de la faute des méchants policiers qui tous les jours se font traiter de fils de putes, de chiens, d’enculés mais qui ne doivent surtout pas répondre de peur de manquer de respect à ces jeunes sauvageons qui ont tant de raison de se rebeller, inch Allah ! Alors entre rejet total de ce énième opus sur la banlieue ou adhésion complète et entière d’une partie du public fasciné « par le jeu si juste de ces acteurs jouant leur propre rôle », les débats font rage. Pour notre part, nous préférons très largement le film des brésiliens, Kléber Mendonça Filho et Juliano Dornelles, BACURAU, tout aussi violent, onirique et légitime de ces habitants d’un village perdu qui luttent contre un politicien véreux qui leur a confisqué l’eau, les réseaux wifi et bientôt l’électricité. Les meurtres sont ritualisés à l’image des coutumes anciennes des Indiens. Tout est juste dans ce drame futuriste qui par certains de ces aspects nous fait penser à l’un des coups de cœurs du dernier Festival, Les Oiseaux de Passage de Christina Gallego et Ciro Guerra (président du Jury de la Semaine de la Critique 2019), vu à la Quinzaine des Réalisateurs. Voire à Mad Max…

A Un Certain Regard, l’ouverture s’est faite autour du film québécois, LA FEMME DE MON FRÈRE, une comédie drôle, enlevée, et par moments irrésistibles de Monia Chokri, l’une des femmes présentant leur premier film en sélection officielle. Mais c’était à la Quinzaine des Réalisateurs qu’il fallait se trouver pour voir un ovni, LE DAIM, de Quentin Dupieux avec l’ami Jean Dujardin accompagné d’Adèle Haenel. Complètement barré, étonnant, surprenant, un film de Monsieur l’Oizo ne se raconte pas, il se vit. En début d’après-midi toujours à la Quinzaine, John Carpenter avait reçu le Carrosse d’Or des cinéastes… avec au passage, le plaisir de revoir The Thing. Juste un regret, de ne pas avoir été invité à la soirée du Daim qui a été un grand moment…

Lettre ouverte à Pedro Almodovar

Lettre ouverte à Pedro Almodovar

Lettre ouverte à Pedro AlmodovarPar Pascal Gaymard. Photos : Dominique Maurel.Cher Pedro, Ce Festival de Cannes se devait d’être le tien, c’était le tien. A la vision de ton dernier film, DOULEUR & GLOIRE, le doute n’était plus permis, cette œuvre forte, sensible,...

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes

Sans ELLES, pas de Festival de Cannes…Cannes est glamour, Cannes est sélect, Cannes est folie, vestimentaire aussi… Et alors ? Par Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.La montée des Marches n’est pas un dû, c’est un cadeau qu’il appartient de savourer, sans...

La magie d’un lieu

La magie d’un lieu

La magie d’un lieu…Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Après chaque Festival, une certaine nostalgie nous envahit à mesure que la fin approche. Se dire qu’il va falloir encore attendre une année pour revivre « ça », cette folie, cette...

La misère de Cannes…

La misère de Cannes…

La misère de Cannes…Le 72ème Festival de Cannes vient de livrer le Palmarès de ce jury présidé par le cinéaste, Alejandro Gonzalez Inarritu, et c’est la colère qui prédomine.Avec 11 palmes d’or données par 15 grands critiques de cinéma dans le quotidien, Le Film...

25 Mai – Une fin en forme de palmarès raté

25 Mai – Une fin en forme de palmarès raté

Samedi 25 Mai : Une fin en forme de palmarès ratéPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Une fin de Festival de Cannes est toujours un peu triste… Entre séances de rattrapage avec des queues interminables cette année, et attente du palmarès, la...

24 Mai – Vive Sylvester Stallone

24 Mai – Vive Sylvester Stallone

Vendredi 24 Mai : Vive Sylvester Stallone !Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Le Festival de Cannes a fait très fort en cette fin de quinzaine en offrant au public cannois, une montée des marches légendaire avec rien moins que Sly… Avant...

23 Mai – Kechiche contre Bellocchio

23 Mai – Kechiche contre Bellocchio

Jeudi 23 Mai : Kechiche contre BellocchioPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Traditionnellement, la journée du dernier jeudi est celle qui est propice à la Palme d’Or. Mais cette année, les jeux semblent être faits avec Douleur & Gloire...

22 Mai – Dolan et Desplechin en Compétition

22 Mai – Dolan et Desplechin en Compétition

Mercredi 22 Mai : Dolan et Desplechin en CompétitionPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.La journée a été endeuillée par l’enterrement de Jean-Claude Brisseau, lui qui avait été révélé dans une sélection officielle, Perspective du cinéma...

21 Mai – L’arrivée de Quentin Tarantino

21 Mai – L’arrivée de Quentin Tarantino

Mardi 21 Mai : L’arrivée de Quentin TarantinoPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Il y a eu match sur la Croisette, entre la Leçon de cinéma de Robert Rodriguez à la Quinzaine des Réalisateurs au Théâtre Croisette et l’arrivée de Quentin...

20 Mai – La Belle Epoque de Nicolas Bedos

20 Mai – La Belle Epoque de Nicolas Bedos

Lundi 20 Mai : La Belle Epoque de Nicolas BedosPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Triste journée en Compétition Officielle avec la double présentation du dernier film des frères Dardenne, LE JEUNE AHMED, et celle de l’Américain, Ira...

19 Mai – Un monstre sacré récompensé

19 Mai – Un monstre sacré récompensé

Dimanche 19 Mai : Un monstre sacré récompenséPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Sa venue est déjà un événement. Le Prince du cinéma Français, Alain Delon, à la filmographie exceptionnelle, est à Cannes pour recevoir sa Palme d’Or d’honneur...

18 Mai – La journée Nicolas Winding-Refn

18 Mai – La journée Nicolas Winding-Refn

Samedi 18 Mai : La journée Nicolas Winding-RefnPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Nous l’avons connu avec Le Guerrier Silencieux, il a confirmé avec Driver. Nicolas Winding-Refn a présenté à Cannes, deux épisodes de sa série, TOO OLD TO...

17 Mai – Pedro Almodovar Palme d’Or.

17 Mai – Pedro Almodovar Palme d’Or.

Vendredi 17 Mai : Pedro Almodovar Palme d’OrPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Si le froid s’est installé sur la Croisette, il n’en va pas de même dans les salles où était présenté le dernier Pedro Almodovar, DOULEUR & GLOIRE. Le film...

16 Mai – Les espoirs déçus du monde.

16 Mai – Les espoirs déçus du monde.

Jeudi 16 Mai - Les espoirs déçus du monde.Par Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Après l’énervement de la veille, cette journée a plutôt bien commencé avec UNE GRANDE FILLE, un film russe présenté dans la sélection officielle, Un Certain...

14 Mai – Ouverture sous le soleil

14 Mai – Ouverture sous le soleil

Mardi 14 Mai : Ouverture sous le soleilPar Pascal Gaymard et Véronique Rosa. Photos : Dominique Maurel.Le premier jour d’un Festival de Cannes, c’est toujours la course : au badge, au programme presse, au casier, aux docs, et puis toutes ces têtes qui reviennent et...